Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un blog de lecture où vous pourriez découvrir les avis d’une dyxpraxique passionnée de livres 📚📚

Quand la nuit devient jour

Titre: Quand la nuit devient jour

Auteur: Sophie Jomain

Editeur: Pygmalion

Prix: 16€

Résumé:

"On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.

La dépression. Ma faiblesse.

Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.

J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.

Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée."
 

Mon avis:

4/5

C'est l'histoire de Camille, une jeune femme franco-belge de vingt-neuf ans qui se bat contre une mélancolie et un dégoût extrêmes d'elle-même qui l'ont conduite à tomber dans l'anorexie et la boulimie, et à se mutiler en prime. Ne pouvant plus supporter cette souffrance insoutenable, et comme sa nationalité lui permet de faire sa demande en Belgique, où l'acte est autorisé, elle se voit accorder l'autorisation de mourir par euthanasie assistée... Il lui reste donc trois mois à vivre, en compagnie d'une équipe spécialisée en psychiatrie.

Les personnages sont tous là pour aider Camille, même si la situation est compliqué pour quelques personnages.

Comme vous le voyez, le thème est plus que sensible. Le début énonce en quelques pages la jeunesse et l'évolution de sa maladie, ses souffrances, ses relations avec sa famille et sa vie en communauté. Mais en fait, toute l'histoire commence le jour où elle entre dans cette institution spécialisée qui va l'accompagner jusqu’à la fin a part s'ils arrivent à lui faire changer d'avis.

J'aime bien cette auteure depuis "Pamphlet contre un vampire" et "Fais-moi taire si tu peux" qui sont chacun de genre différent et moins grave.

Je le conseille aux personnes qui apprécie les histoires assez dur sur la santé mental.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article